Pourquoi pas d’huile dans l’alimentation entière et végétale ?

C’est peut être la question la plus épineuse lorsqu’on évoque ce mode de vie avec quelqu’un. Ne pas manger d’animal commence (je dis bien commence) à être compris et même parfois accepté dans notre pays. Mais ne pas manger d’huile, et même de la sacro-sainte huile d’olive est un mystère pour beaucoup. C’est vrai que l’huile d’olive, surtout en première pression à froid, est riche en oméga 3. Mais l’olive aussi !

L’huile, même la meilleure huile d’olive ne contient que 100% de lipides. Elle est riche en calories et pauvre en nutriments. L’huile endommage d’endothélium, la paroi intérieure de nos artères et ces dommages sont la porte d’entrée des problèmes vasculaires. Pour ceux qui ont un risque cardiaque, la moindre goutte d’huile a un impact négatif sur la santé.

Oil, even the finest olive oil, is 100% fat, calorically-dense and nutrient-poor. Oil injures the endothelium, the innermost lining of the artery, and that injury is the gateway to vascular disease. For those with known heart disease, even adding a little oil can have a negative impact on heart health.

https://nutritionstudies.org/whole-food-plant-based-diet-guide/

Des nombreuses vidéos sur le site Nutrition Facts évoque le sujet de l’huile d’olive, notamment celle-ci évoquant une étude comparative entre la consommation d’huile d’olive et de noix et leur effet sur le cholestérol.

 

On parle aussi énormément de l’huile de coco, nouveau « super aliment » selon certains, mais celle-ci est tout d’abord peu écologique, de par sa méthode de production qui, si rien ne change, n’aura rien à envier à l’huile de palme dans quelques années. Saviez-vous que des singes sont réduits en esclavage et enchaînés aux cocotiers

De plus, elle n’a pas d’intérêt nutritionnel, les effets positifs des acides gras à chaines moyennes qu’elle contient ne faisant pas l’unanimité dans la communauté scientifique. Pour vous donner une idée, quelques chiffres :

Voyons l’apport nutritionnel d’une cuillère à soupe d’huile de coco. Elle contient 116 calories, issues des lipides, qui sont facilement stockés par notre corps. Il y a 12g de gras saturé, et seul la moitié sont des acides gras à chaines moyennes, qui sont théoriquement de bons acides gras. L’huile ne contient ni glucides ni protéines et seulement 0,1g d’une unique vitamine, la vitamine K,

Take a look at the nutritional content of one tablespoon of coconut oil.  There are 116 calories, which all come from fat, which is easily stored as fat on your body. The mostly saturated fat is 12 grams, half of which are not MCFAs, this theoretically good medium-chain fatty acid. There are no carbohydrates and no protein; there are no vitamins except 0.1 micrograms of vitamin K

Dr Matthew Lederman, https://nutritionstudies.org/coconut-oil-healthy-hazardous/

Pour finir, un argument simple, mais efficace :

  calorie pour 100g
courgettes 17
broccolis 36
pomme de terre 80
olive (entière) 115
avocat 160
huile d’olive 884

Si vous avez des risques cardiovasculaires et/ou un problème de poids, éliminer l’huile de votre vie vous permettra de faire du bien à vos artères mais aussi éviter la consommation de calories vides. Vous obtiendrez ainsi un déficit calorique très facilement (plus sur le déficit calorique ICI) car même une consommation dite « modérée » de 2 cuillères à soupe par jour vous alourdira de 200 à 250 calories… à méditer !

Mais « sans huile » ne veut pas dire « sans lipide ». Vous devriez tous les jours consommer quelques aliments riches en lipides tels quel les olives, les noix, les graines et les avocats. Et si quelqu’un vous dit que « le gras, c’est la vie » répondez-lui qu’avec les fibres, c’est encore meilleur !